Tout le monde a entendu parler du dernier scandale de l’affaire Weinstein. Le puissant producteur hollywoodien est accusé de viol ou d’attouchements par de nombreuses actrices.

Pourtant les hommes comme Weinstein existent depuis toujours, l’argent et le pouvoir ont réussi à transformer certains hommes qui imaginent avoir tous les droits. L’actualité est là pour nous prouver tous les jours que les auteurs de viols sont rarement appréhendés.
Souvent les femmes sont considérées comme seules responsables de ce qu’il leur arrive, elles sont montrées du doigt à cause d’une tenue jugée provocante, une parole ou un regard prêtant à confusion ou encore pour être au mauvais endroit au mauvais moment.. 
Un constat alarmant qui est malheureusement identique partout dans le monde, et malgré les lois élaborées pour combattre ces agressions, rien n’est fait pour les anticiper.
Pour en revenir à l’affaire Weinstein, les accusations ne datent pas d’aujourd’hui, il y a des années Rose McGowan avait déjà dénoncé les actes du producteur et pourtant tout le monde a préféré garder le silence.
Weinstein ne représente que le haut de l’iceberg, nombre de personnalités du monde politique, du cinéma et des médias ont été confrontés à ce type d’accusation sans pour autant faire les frais d’une condamnation. Peu de femmes prennent d’ailleurs le risque de dénoncer leur agresseur par peur d’être jugée et de se voir reprocher un comportement ambiguë qui aurait pu donner l’impression qu’elle était consentante.

c’est la société qui permet aux gens comme Harvey Weinstein, Bill Cosby, Bill Aisles ou encore Donald Trump de s’ériger en maître absolu, de se servir des femmes comme d’un objet dont on use et se débarrasse à souhait. 
Comment compter, dit-il sur un gouvernement qui laisse 97% des violeurs impunis, ou les condamne à des peines dérisoires ou leur accorde même la garde de l’enfant issu de leur viol ?
Malgré toutes les lois mises en place par les autorités françaises, 100% des femmes parisiennes se plaignent de harcèlement sexuel dans les transports en commun. Pour la simple raison que la législation interdit les abus et le harcèlement sexuels mais ne punit leurs auteurs qu’une fois l’acte accompli, elle n’empêche pas la réalisation de l’acte.

Et c’est là que les enseignements de l’Islam peuvent aider à prévenir ce type de comportement selon l’avocat. 
Le Prophète Muhammad (sallAllahou ’alayhi wa salam) nous fournit des solutions qu’aucun Etat au monde ne peut apporter. Notre responsabilité envers Allah nous oblige à de la retenue mais plutôt que de prêcher des théories dogmatiques vides de sens, l’Islam prescrit un modèle séculaire qui a fait ses preuves. 
Le Coran établit d’abord les hommes et les femmes comme des êtres égaux. La sourate 4 (verset 20) interdit aux hommes de forcer une femme à agir contre sa volonté, assurant ainsi aux femmes l’autonomie et l’autodétermination.
La sourate 4 (verset 35) empêche en outre la violence contre les femmes en forçant les hommes à se contrôler eux-mêmes et ne jamais recourir à des préjudices physiques pour les femmes.

Comme nous le savons, l’Islam oblige les hommes à subvenir aux besoins financiers d’une femme même si celle-ci travaille et gagne sa vie.
Indépendamment de la façon dont la femme s’habille, les hommes sont appelés à ne jamais la regarder et encore moins à la détailler.
Le prophète Muhammad (sallAllahou ’alayhi wa salam) a lui-même illustré ce point. Lors d’un incident célèbre, une femme décrite comme d’une beauté saisissante s’est approchée du Prophète pour solliciter ses conseils sur certaines questions religieuses. Le compagnon du Prophète, Al Fadl, a commencé à la regarder à cause de sa beauté. Notant ceci, le Prophète Muhammad n’a pas réprimandé la femme pour sa tenue, mais à la place, il «  a atteint sa main en arrière, attrapant le menton d’Al Fadl, et a tourné son visage de l’autre côté pour qu’il ne la regarde pas  ».

La lutte contre l’abus des femmes repose d’abord sur la volonté et le respect des hommes envers celles-ci. 
Weinstein représente ce qu’il y a de plus mauvais dans l’humain, l’arrogance, l’irresponsabilité et l’abus de pouvoir qui transforment parfois les hommes en animal.
Selon l’Islam, chaque homme est responsable de ses actes, suivre le modèle islamique permet de rappeler l’équité entre les sexes. Si l’occident se vante de considérer la femme l’égale de l’homme en théorie du moins, les faits démontrent le contraire.