Sarkozy et l’argent de Kadhafi : un scandale d’Etat étouffé par certains médias

Dans l’affaire des financements libyens de Sarkozy, 10 ans après les faits, la police judiciaire a rendu un rapport accablant. ASI

Nicolas Sarkozy, au coeur d’une des affaires les plus graves de la Vème République, mais toujours pas inquiété par la justice… Vous avez dit république bananière ? C’est un doux euphémisme….

Fabrice Arfi et Karl Laske « cartographient cet effrayant système, mais aussi tout ce qui a été mis en place au niveau policier, judiciaire et médiatique pour freiner l’investigation, pour étouffer l’affaire. »

 

« Nicolas Sakozy, qui était un homme excessivement puissant, qui l’est toujours et qui l’a été évidemment quand il était au fait de sa gloire présidentielle… face à cette affaire, qui disons le très nettement est la plus grave de la Vème république et probablement des précédentes, a tout fait pour d’abord, côté judiciaire, comploter contre la magistrature et les policiers pour les empêcher d’enquêter. C’est pas Nicolas Sarkozy, c’est Paul Bismuth qui a fait ça… son avatar, un peu comme dans The Wire. Ensuite nous avons un Nicolas Sarkozy, et son réseau, qui fait tout pour circonscrire les témoins qui peuvent parler de ce dossier. Nous racontons dans le livre comment il fait pression sur le chef des services secrets pour savoir ce qu’il sait sur tel témoin, qu’est-ce qu’on peut l’empêcher de dire, comment agir, etc. »

Fabrice Arfi et Karl Laske, journalistes à Médiapart, publient une synthèse de leurs six années d’enquête sur le financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy.

C’est sans doute le scandale d’Etat le plus grave de toute l’histoire de la Vème République. Un naufrage sans précédent qui a vu notre pays brader ses idéaux sur l’autel de l’argent sale, au profit d’une dictature sanguinaire. Ou comment Nicolas Sarkozy aurait fait financer sa campagne électorale de 2007 par le colonel Kadhafi, mort dès le début d’une guerre lancée par qui ? 

Une enquête édifiante

Par la France. Des millions d’euros, dont six années d’enquête mettent désormais à jour les circuits bancaires opaques, ou plus simplement les porteurs de valises en petites coupures. Six années d’enquête retracées en 391 pages par deux journalistes qui non seulement cartographient cet effrayant système, mais aussi tout ce qui a été mis en place au niveau policier, judiciaire et médiatique pour freiner l’investigation, pour étouffer l’affaire.

C’est le fil que « L’Instant M » a choisi de tirer pour vous ce matin : comment la presse a-t-elle été instamment priée de s’écraser ?

L’Instant M, l’invité était Fabrice Arfi (9h40 – 18 Octobre 2017)
Retrouvez L’Instant M sur www.franceinter.fr

Il n’est pas inutile de revoir cette vidéo tournée en 2016, dans laquelle Ziad Takieddine faisait des aveux bien compromettants pour ce cher Sarkozy :

Ziad Takieddine passe aux aveux : « J’ai remis trois valises d’argent libyen à Guéant et Sarkozy »

 

Il ne s’agit pas d’une « affaire » comme les autres. Parce qu’au-delà de l’argent, il y a, cette fois-ci, une guerre.
Fruit de six années d’enquête, 
Avec les compliments du Guide retrace pour la première fois, grâce à des témoignages et des documents inédits, l’histoire secrète de compromissions à visages multiples avec la Libye de Kadhafi […]
De la corruption aux mensonges sur l’intervention militaire de 2011, des morts suspectes qui tétanisent les témoins aux dessous d’une enquête parsemée d’embûches pour les juges et les policiers, Fabrice Arfi et Karl Laske révèlent les coulisses d’un naufrage français sans précédent.
Quand la France fait voler en éclats toutes ses valeurs sur l’autel de l’argent sale et de la raison d’État…

%d blogueurs aiment cette page :