LES HIRAKIENS DE LA DIASPORA ALGERIENNE

Le coup de feu nourricier

coup de feu
Le 1er novembre 1954 est le jour où le coup de feu jaillit pour donner la mort à la mort et ressusciter la vie.  –

, ce foyer d’action et d’expérience qui a comme champ d’ajustement la conscience.

La France donc débarque ses soldats le 14 juin 1830 à Sidi Fredj et se dirige vers Alger. Malgré la résistance des Turcs et des Algériens, elle est sur les hauteurs de la capitale au bout de trois semaines. Le 4 juillet, plus exactement, dans le quartier Fort l’empereur, le général en chef de cette armée, le duc de Bourmont, adresse un ultimatum au dey Hussein, le sommant d’évacuer la ville et de capituler le 5 juillet à 10h du matin, sinon, il bombarde la Casbah. Cette armée occupera le pays au bout d’un demi-siècle de guerre dont les dix-sept premières années seront marquées par une résistance…

Voir l’article original 1 804 mots de plus