frontieresblog

Dans un discours, dit-on, prononcé en 1854 par un chef indien appelé Seattle, chef des tribus Duwamish et Suquamish, devant le 1er gouverneur du Territoire de Washington, Isaac Ingalls Stevens, l’essence même de la sagesse résume l’intervention du Chef indien. Une leçon éternelle pour tous ceux qui s’imaginent civilisés, donc autorisés à tout détruire au nom de la Civilisation…

Déclaration du Chef Indien Seattle en 1854 au Grand Chef de Washington

Ce discours est la réponse du Chef Seattle en 1854 au gouvernement américain qui lui proposait d’abandonner sa terre aux blancs et promettait une réserve pour le peuple indien. À la lumière des problèmes écologiques, ce texte est à la fois prophétique, poétique et éclairant.

Voir l’article original 888 mots de plus