La colonisation et ses alliés locaux (Professeur Chems Eddine Chitour)

LES HIRAKIENS DE LA DIASPORA ALGERIENNE

La colonisation et ses alliés locaux : Le rôle des chefs de tribus…Une information scoop, on apprend qu’une Franco-Harkiya est venue en Algérie présenter son ouvrage où elle fait un plaidoyer sur la figure de son ancêtre. Cet ouvrage qui est passé inaperçu en France a eu un écho surdimensionné en Algérie où tout ce qui vient de l’autre côté, voire adoubé par ce même côté, est pain bénit en Algérie où malheureusement beaucoup d’Algériens n’ont pas déprogrammé le logiciel de la soumission intellectuelle à telle enseigne que l’on présente ce non-événement comme un scoop qui au final a vu des têtes tomber; il fallait bien des boucs émissaires!

Imaginons que les réseaux sociaux -dernier réduit des Algériens qui veulent s'exprimer sans craindre des foudres- n'aient pas réagi! Eh bien, les Algériens qui se seraient intéressés à ces émissions et à la réception auraient mémorisé, à en croire l'auteure de…

Voir l’article original 2 785 mots de plus

Une réflexion sur “La colonisation et ses alliés locaux (Professeur Chems Eddine Chitour)”

  1. Salam aleykom. Les harkis ne se considèrent pas comme des traîtres à leur patrie. Certains de nos concitoyens le pensent aussi. Voici ce que j’ai repondu à un harki, fondateur et membre de l’association française des harkis, qui s’est offusqué du terme « traître » sans un article que j’ai publié et pour lequel il s’est plaigné auprès des administrateurs du site où est
    [Pour la qualification de « traître » que vous semblez prendre pour une insulte, elle ne vient pas de moi. Je ne fais que reprendre ce que disent les historiens. Je sais qu’il y a eu des exactions de part et d’autre, mais se rallier à l’ennemi en temps de guerre est pire que ces exactions. 

    Voir :

    Le Front de libération nationale (FLN) considère les harkis comme des traîtres ou des collaborateurs dès les accords d’Evian.
    Source :
    Hautreux (François-Xavier), Au-delà de la victimisation et de l’opprobre : les harkis », sur Actes du colloque organisé à Lyon, par l’École normale supérieure Lettres et Sciences humaines, du 20 au 22 juin 2006 : Pour une histoire critique et citoyenne : le cas de l’histoire franco-algérienne.

    *****

    Le 09/09/2005, le ministre de l’agriculture Saïd Barkat affirme que « la majorité du peuple algérien est contre la venue des harkis en Algérie car ce sont des traîtres à leur pays et à leur nation. Quant à leurs enfants, ils seront les bienvenus à condition qu’ils reconnaissent de facto les crimes de leurs parents ».
    Source :
     « Les fils de harkis sont invités à rentrer à Alger mais à s’excuser », sur Le Monde.fr.

    *****
    Que dit la loi algérienne sur les harkis?

    La loi n°99-07 du 5 avril 1999  dispose dans son article 68 que « perdent leurs droits civiques et politiques, conformément à la législation en vigueur, les personnes dont les positions pendant la révolution de libération nationale ont été contraires aux intérêts de la patrie et ayant eu un comportement indigne.]

    Mon article dont il est question:
    https://islamvraiereligion.over-blog.com/2018/01/les-harkis-ou-la-trahison-et-la-traitrise-personnifiees.html

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s