Algérie, de l’histoire au surnaturel…

frontieresblog

16 février 2019. Kherrata, ville située à 300 kilomètres d’Alger entre Bejaïa et Sétif, se réveille dans l’excitation. Une atmosphère mi-festive mi-révolutionnaire s’empare de la population. On y réclame le retrait du Président de la République à la course au 5ème mandat. Ce président qui n’est plus apparu en public depuis plusieurs années. Le cadre qui le remplace est fêté par ses admirateurs et les apparatchiks d’un régime à bout de souffle. Une «fièvre» inédite submerge la ville et sa population. Des étendards noirs sont de sortie. Des slogans «assassins» sont entonnés par les manifestants. Ils sont sur les pancartes, sur les banderoles, dans les chants entonnés à tue-tête!

Par M.C.BELAMINE

Khenchela et Ain Beida, dans les Aurès, emboîteront le pas à Kherrata. Bordj Bou Arreridj, Tizi Ouzou, Jijel, Oran, Annaba, toutes les villes, les unes après les autres s’y mettent. Et le vendredi 22 février 2019, c’est le feu…

Voir l’article original 2 963 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :