Salimsellami's Blog

Le conseil des ministres proposera le 9 décembre, date anniversaire de la loi de 1905 de séparation des Églises et de l’État, un texte « confortant les principes républicains ». Sous couvert de défendre la laïcité, il s’inscrit en faux contre la lettre et l’esprit de la loi de 1905, marquée par un libéralisme assumé par son promoteur Aristide Briand. Et bien étranger à l’idée d’expulsion du religieux de l’espace public que préconisent les campagnes actuelles contre l’islam et les musulmans.

Paris, avril 1905. — Aristide Briand, rapporteur du projet de loi sur la séparation des Églises et de l’État, à la tribune de l’Assemblée nationale

«Il y a le fanatisme religieux et le fanatisme irréligieux, et le second est aussi mauvais que le premier.»Au milieu des éclats de rire, Jules Ferry s’adresse, le 19avril1881, au second congrès pédagogique des instituteurs et institutrices publics de France

Voir l’article original 1 694 mots de plus