Algérie Résistance

Radhika Desai | Lava

Mohsen Abdelmoumen: Vous avez écrit le livre « Révolutions (Tiers-Monde) ». Pensez-vous que le moment est venu de mettre fin à ce système capitaliste mortifère ?

Radhika Desai: Le livre Revolutions est né d’une conférence que le groupe de recherche en économie géopolitique, que je dirige, a organisée en 2019. L’idée était de marquer le centenaire de la révolution russe, la première révolution mondiale contre le capitalisme et l’impérialisme.

Pour nous, c’était très important car, comme vous le savez, les révolutions ont jusqu’à présent eu lieu dans les régions les plus pauvres du monde, et non dans ses foyers impérialistes, comme l’avaient prévu les intellectuels de la Deuxième Internationale. En conséquence, la tradition marxiste occidentale, avec laquelle nous devons traiter, a eu tendance à réagir à ces révolutions avec au mieux de l’incompréhension, au pire de la condamnation. La raison principale est qu’ils n’ont jamais été capables de comprendre que Marx et…

Voir l’article original 3 261 mots de plus